Signez ici en ligne.

Nous demandons au conseil communal de la Ville de Lausanne:

  • la participation au projet pilote de vente légale et contrôlée du cannabis, comme le prévoient les villes de Genève, Berne, Zürich et Winterthur.
  • la vérification de la légalisation durable du cannabis au niveau de la ville.
  • de se démener pour une légalisation du cannabis au niveau suisse.

La consommation de cannabis est très répandue en Suisse, comme dans le monde entier. L’interdiction en pratique échoue lamentablement et ne pousse personne à arrêter sa consommation, tandis que l’acceptation du cannabis par la société continue de croître. Les pays les plus prohibitifs et répressifs tels la France ont les  taux les plus élevés de consommateurs surtout chez les jeunes. Cherchez l’erreur! Les dégâts dus à la consommation sont minimes, les séquelles de l’interdiction sont en revanche énormes. Le simple bon sens doit prévaloir. Le moment est venu de faire ce qu’il convient de faire et de faire avancer la légalisation du cannabis. En sa faveur, d’innombrables arguments, ci-dessous les plus importants :

  • Le commerce de la drogue est la source principale de revenus pour les organisations criminelles et terroristes dans le monde entier. Nous leur retirons cette source principale !
  • Dans la situation actuelle, les consommateurs n’ont aucune possibilité d’estimer le niveau de THC de la marchandise achetée et, par conséquent, non plus les effets liés. En addition à cela, vient le fait que des substances dangereuses comme des produits de coupage ou des pesticides sont largement répandues dans le cannabis. Par le biais d’un contrôle de qualité fait par l’état, les dommages sur la santé liés pourront être évités, et les coûts de la santé abaissés. Protégeons les consommateurs !
  • Aujourd’hui, le cannabis est souvent produit dans des serres avec des lampes à ultraviolets et des produits chimiques toxiques. Cela n’est pas que gourmand en énergie, dont 40% nucléaire, mais cela pollue notre environnement. Protégeons notre environnement !
  • Par le biais d’une légalisation du marché, l’état aura la possibilité de poser ses règles. Aujourd’hui, les jeunes peuvent d’une manière très simple se procurer de la drogue sur le marché noir. La vente légale du cannabis pourra être soumise aux mêmes réglementations que la vente d’alcool et de tabac. Protégeons les mineurs !
  • Les consommateurs adolescents et adultes, par le biais de la vente légale, ne se verront plus proposer des drogues dures et ne rentreront plus en contact avec les organisations criminelles. C’est le contact avec les organisations criminelles qui fait que le cannabis peut devenir une drogue tremplin vers les drogues dures, c’est donc parce que le cannabis est illégal que cela est possible. Evitons ce risque !
  • Comme pour le tabac ou l’alcool, une taxe serait perçue, dont les revenus pourraient être investis dans la prévention et dans les cures de désintoxication pour drogues dures. Renflouons les caisses de la santé !
  • La consommation de cannabis est fondamentalement un délit sans coupable. La police et les tribunaux en Suisse sont surchargés. Si le marché et la consommation de cannabis n’étaient plus des délits, ces autorités pourraient se consacrer aux délits lourds de conséquences. Déchargeons notre système juridique !
  • L’intérêt médical du cannabis est connu. Par conséquent le cannabis est déjà employé à des fins médicales dans quelques pays. Avec une légalisation nous pouvons puiser ce potentiel et utiliser le cannabis au lieu de préparations chimiques. Utilisons ce potentiel !

Signez maintenant! Signez ici en ligne.